Ce qui ne change pas

Identité villageoise

Afin de maintenir l'identité villageoise, il n'est pas prévu que les bourgeoisies fusionnent, même si formellement, la question de leur fusion sera également soumise à votation. Ainsi les citoyens de Miège, Venthône et Veyras, de même que leurs descendants, garderont leurs bourgeoisies.

Collaborations intercommunales

Les trois communes collaborent déjà dans de nombreux domaines. La fusion mettra en évidence et renforcera les synergies existantes, voire permettra d'en développer de nouvelles. Une fusion n'entraînera donc aucun changement de l'existant pour les projets intercommunaux et suprarégionaux en cours. La nouvelle commune reprendra simplement les contrats existants.

Education

Une fusion n'entraînera pas de changement dans le fonctionnement du domaine scolaire puisque la direction des trois écoles de Miège, Venthône et Veyras est déjà commune.

Sociétés locales

Une fusion n'aura pratiquement pas d'influence sur cette vie "sociale". Les sociétés locales resteront totalement libres de leurs choix. Les subventions actuelles aux différentes sociétés seront maintenues. Une harmonisation des aides accordées devrait intervenir d'ici à 2024.

Déchetterie

Les déchetteries actuelles situées sur le territoire de la nouvelle commune seront maintenues mais adaptées à l'évolution des normes (taxe au sac notamment). Un système unique de ramassage des déchets, répondant mieux aux besoins de la population, sera étudié.

Santé - social

Dans le domaine de la santé et du social, les compétences communales sont relativement limitées car elles dépendent des compétences cantonales. Les trois communes font cependant preuve de dynamisme. Elles présentent d'ailleurs de bonnes structures et des services utiles à la population, comme par exemple le Domino de Miège et le futur EMS à Venthône (38 lits et un foyer de jour de 15 places).

La qualité de vie des trois villages est très bonne selon les membres des commissions et les communes s'engagent activement en offrant des soutiens financiers aux familles et aux activités dédiées à la jeunesse.

Cet état de fait subsistera avec la fusion.

Les règlements communaux

Les règlements des trois communes resteront en vigueur à l'intérieur des limites communales actuelles, jusqu'à leur remplacement par de nouveaux règlements édités par la nouvelle commune.

Tous les règlements sont à harmoniser au plus tard d'ici à la fin 2024, selon un ordre de priorité à définir. Dans l'idéal, les règlements portant sur les taxes (fourniture d'eau, ordures, raccordement, etc.) devront être harmonisés après la votation sur la fusion et avant l'entrée en vigueur de la nouvelle commune.

Pacte d'amitié

Le pacte d'amitié des deux Veyras (France/Suisse) ne sera pas remis en cause par une éventuelle fusion.